Le dragonnier : variétés, exposition, entretien, toxicité

Le dragonnier est une plante d'intérieur originaire de Madagascar et d'autres îles de l'océan Indien. L'origine du nom de la plante vient du mot grec drakaina, en raison d'une résine rouge présente dans les tiges de dragonnier qui symbolise du sang de dragon. Il y a des siècles, cette résine était utilisée pour la fabrication de dentifrice, de colorants et de médicaments. Aujourd'hui, elle est encore utilisée pour la photogravure.

L'entretien des dragonniers est assez simple, et cette plante peut résister à une certaine absence de soin. Enfin le dragonnier aide à purifier l'air que nous respirons.

Le Dragonnier est une plante cultivée à l'intérieur et à l'extérieur dans les climats subtropicaux. Il peut atteindre une hauteur d'environ 90 cm à l'intérieur et a un aspect d'arbre buissonnant. Ses feuilles brillantes peuvent mesurer jusqu'à 30 cm de long et quelques centimètres de large.

Il existe environ 40 espèces différente de dragonnier. Le plus populaire est celui avec des feuilles à bord jaune nommé Song of India. En dehors de son esthétique, le dragonnier peut aussi contribuer à améliorer la qualité de l'air. Essuyer régulièrement les surfaces extérieur et intérieur des feuilles avec un chiffon humide permet à la plante d’améliorer sa filtration de l'air.

Les types de dragonniers

Le dragonnier reflexa :

Connu sous le nom de chant de l'Inde ou pleomele, le dragonnier reflexa est l'espèce la plus répandue. C’est une des plantes d'intérieur les plus marquantes visuellement, les feuilles sont sa principale attraction. Vous ne pouvez pas manquer les bandes jaunes sur les feuilles étroites et pointues de cette plante d'intérieur.

Le dragonnier marginata :

Communément appelé dragonnier à bord rouge ou dragon de Madagascar, le dragonnier marginata est un arbre à feuillage persistant qui peut atteindre 2 à 3 mètres de haut et 1 mètre de large. Il a des feuilles rouges violacées et des tiges minces et courbes. Il peut tolérer une faible lumière mais n'est pas résistant au gel, il est donc souvent cultivé à l'intérieur. Elles sont d'excellentes plantes d'intérieur parce qu'elles sont tolérantes à la sécheresse.

Le dragonnier Massangeana :

Cette variété est peu coûteuse par rapport à d'autres plantes d'intérieur, et est la moins chère des espèces de dragonnier. Elle se caractérise par ses tiges épaisses et ligneuses et ses longues feuilles en forme de lanières. Bien qu'un éclairage naturel modéré soit idéal, il tolère les conditions de faible luminosité. Ce dragonnier pousse lentement, de sorte qu'il peut s'adapter à un espace particulier pour une longue période de temps sans nécessiter beaucoup d'entretien.

Comment entretenir un dragonnier ?

En général, les soins sont relativement simples.

Lumière : La lumière intérieure filtrée (par exemple à travers un rideau transparent devant une fenêtre ensoleillée) ou dans un endroit semi-ombragé est idéal. Ne placez jamais un dragonnier au soleil direct, car les rayons vont brûler son feuillage.

Arrosage : Le dragonnier nécessite moins d'eau que la plupart des plantes d'intérieur. Maintenez-les hydratés en vaporisant les feuilles avec de l'eau et en gardant le sol légèrement humide (jamais détrempé) ainsi qu'un bon drainage. Laissez toujours le sol de surface sécher avant d'arroser de nouveau. Un excès d’eau peut causer la pourriture des racines.

La chute ou le jaunissement des feuilles peut indiquer un arrosage excessif ou un mauvais drainage, mais ne vous inquiétez pas si vous remarquez que les feuilles du bas commencent à jaunir et à tomber. Il est normal que le dragonnier se débarrasse de ses feuilles pour en faire pousser de nouvelles.

Ces plantes sont sensibles au fluorure, que l'on trouve dans l'eau du robinet, il est donc essentiel d'utiliser de l'eau purifiée pour l'entretien de cette plante. Les feuilles avec des zones brunes foncées et des zones mortes avec des bords jaunes peuvent indiquer une toxicité du fluorure.

Températures :

Le dragonnier tolère des températures allant de 18 à 25 degrés Celsius pendant la journée. Les les courants d'air froid et les températures inférieures à 18 endommageront la plante. Assurez-vous de place votre dragonnier à l'écart de tout appareil de chauffage. L'humidité naturelle de la pièce est parfois suffisante, car c’est une plante d'intérieur très résistante, qui préfère l'humidité plus élevée de son habitat naturel de la forêt tropicale humide.

Le dragonnier est-il toxique ?

En cas d’ingestion il est toxique pour les chats et les chiens. Les animaux peuvent présenter des symptômes tels que des vomissements, un excès de salive et un manque d'appétit. De même un risque d’ingestion par des jeunes enfants ou un bébé n’est pas à exclure. C’est pourquoi il est recommandé de la placée hors de portée des enfants et des animaux de compagnie.

Maladie et ravageur :

Les dragonniers sont généralement exempts de graves problèmes d'insectes ou de maladies. Cependant, vous devriez faire attention aux cochenilles, au et aux tétranyques. Les cochenilles peuvent être traitées avec un insecticide contenant de la pyréthrine.