Comment arroser un bonsaï ?

Arroser correctement un bonsaï est un aspect essentiel de son entretien pour une croissance et un développement optimal. Arroser correctement votre bonsaï est la clé pour le garder en bonne santé et en vie.

Quand et à quelle fréquence doit-on arroser son bonsaï ?

La fréquence d'arrosage d'un bonsaï dépend de nombreux facteurs. Il est donc impossible de déterminer à quelle fréquence vous aurez besoin d'arroser votre bonsaï. Voici les facteurs qui influencent les besoins en eau de votre arbre :

Le sol

Les principaux composants qui retiennent l'eau sont l'argile et la tourbe. Si vous augmentez la quantité de ces amendements dans votre mélange de sol, vous diminuerez son drainage et, en retour, vous augmenterez la capacité de rétention d'eau du sol. Ceci augmentera les intervalles d'arrosage de votre bonsaï. Cependant, n'augmentez pas le volume de plus de 25 % car, au-delà de ce point, des problèmes de pourriture des racines peuvent se former en raison d'un mauvais drainage et d'une aération réduite.

Les composants du sol qui peuvent augmenter l'aération et le drainage et réduire la capacité de rétention d'eau du sol sont l'écorce, le sable grossier, la perlite et d'autres types de produits argileux

Taille de la plante

Les espèces de bonsaïs à croissance rapide peuvent grandir rapidement, ce qui entraîne l'assèchement du sol. Les bonsaïs bien enracinés peuvent sécher rapidement. Le séchage rapide du sol est sain pour votre bonsaï si vous arrivez à arroser suffisamment. Rappelez-vous qu'à chaque fois que votre bonsaï s'assèche, il tire de l'air frais dans la zone racinaire de la plante.

Chaque fois que votre bonsaï est arrosé et qu'un excès d'eau s'écoule, un autre air fraîchement chargé passe par la zone racinaire. Pour les bonsaïs d'extérieur, l'intervalle d'arrosage idéal est d'une journée, ce qui rend l'arrosage facile à programmer.

Pour les bonsaïs qui sont bien enracinés dans leur pot on peut raccourcir l'intervalle d'arrosage parce que le sommet poussera et exigera plus d'eau. Après la taille d’un bonsaï, l’évaporation diminue et l'intervalle d'arrosage augmente. Pour les bonsaïs qui sont très sensibles à la pourriture des racines, il est très important de prêter attention à ce facteur.

Engrais

Les engrais peuvent accélérer le temps de séchage du sol en affectant la vitesse de croissance d'un bonsaï. Les engrais peuvent accélérer la décomposition de la partie organique du sol. Ceci provoque l'effondrement prématuré du sol, ce qui augmente le temps de séchage du sol et ralentit la croissance de vos bonsaïs.

L'effondrement du sol dû à la décomposition est un facteur négligé dans la croissance d'un bonsaï ainsi que dans les intervalles d'arrosage, mais cela peut être évité avec l'utilisation d'un pourcentage plus élevé de matériaux organiques de haute qualité et de matériaux inorganiques stables comme l'écorce de pin ou de sapin. Les produits à base fibres de bois qui se décomposent rapidement ne conviennent pas à la plupart des espèces de bonsaïs, de même que les autres types de compost.

Maladie

Il y a des maladies qui peuvent causer le blocage du système vasculaire d'un bonsaï qui peut l'empêcher d'absorber l'eau. Le flétrissement des feuilles est un symptôme extérieur. L'inclination naturelle d'un jardinier est d'arroser le bonsaï, mais le vrai problème n'est pas le manque d'eau, mais plutôt l'incapacité d'absorber l'eau en raison de problèmes de racines. Ce faisant, il conduira à un excès d'eau qui peut exacerber le problème fongique. Laissez la plante sécher, et ne l'arrosez pas. Chaque fois que votre bonsaï se flétrit, le sol doit être vérifié pour s'assurer qu'il est sec avant de l'arroser. S'il n'est pas sec, il s'agit probablement d'un symptôme de pourriture des racines ou d'infection fongique.

Vent

Le vent peut augmenter l’évaporation et diminue l'intervalle d'arrosage de votre bonsaï. Rappelez-vous que les vents forts, sous des températures modérées, peuvent rapidement assécher n'importe quelle plante, y compris les bonsaïs. Certaines plantes et certains arbres sont plus vulnérables que d'autres.

Généralement, vous ne devriez pas placer votre bonsaï dans une région qui reçoit fréquemment des vents dominants. C'est un problème qui se produit couramment en hiver parce que le sol devient gelé, affectant ainsi les racines des bonsaïs, où ils ne peuvent pas absorber correctement l'eau dans ces conditions. Les tiges et le feuillage continuent de perdre de l'eau. Vous devez protéger vos bonsaïs du vent.

Lumière du soleil

La lumière du soleil peut chauffer votre bonsaï et le pot, augmentant l'évaporation, et diminuant l'intervalle d'arrosage. Les bonsaïs qui sont cultivés dans les régions les plus sèches et les plus chaudes ont besoin d'être déplacé pour pouvoir profiter du soleil du matin et de l'ombre de l'après-midi.

Des niveaux de lumière optimaux permettent une croissance rapide de votre bonsaï et réduisent le temps de séchage en favorisant l'augmentation du feuillage.

Taille du pot

Les espèces de bonsaïs assoiffés d'eau et à croissance rapide ont besoin d’un pot plus grand pour créer une sorte de réservoir. Les bonsaïs dans de petits pots sèchent plus rapidement.

Quel est le meilleur moment pour arroser votre Bonsaï ?

Arrosez vos bonsaïs lorsque le sol est légèrement sec. Il n'y a pas de règle sur le meilleur moment pour arroser un bonsaï. Évitez d'arroser l'après-midi avec de l'eau froide, car le sol a déjà été réchauffé par la lumière du soleil. Vous pouvez arroser votre bonsaï en tout temps lorsque le sol est légèrement sec.

N'arrosez pas votre bonsaï quand le sol est encore humide. Il suffit de l'arroser s'il semble légèrement sec. Il existe de nombreuses méthodes utilisées pour vérifier la sécheresse ou le taux d'humidité du sol,. Ne laissez jamais votre bonsaï complètement sec.

Comment savoir s’il faut arroser votre bonsaï ?

Il est important de s'assurer que le sol où vous plantez vos bonsaïs ne deviendra jamais sec. La vérification quotidienne du sol est cruciale pour déterminer s'il est temps d'arroser. Comme pour toute autre plante qui se trouve dans un pot, les besoins en eau de votre bonsaï varient grandement selon la taille, le type de pot, et l'emplacement de votre plante.

Utilisation d'un appareil de mesure de l'humidité du sol

Que vous soyez un expert ou un débutant, un humidimètre est un outil précieux au lieu de deviner chaque fois que vous arrosez. Un humidimètre mesure l'humidité du sol au niveau des racines. Il est utilisé pour prévenir l'arrosage excessif. L'échelle va de 1 / sec à 10 /humide.

Lors de l'utilisation d'un humidimètre, il suffit d'insérer la sonde au niveau de la motte de racines.

La méthode du doigt

Pour vérifier l'humidité du sol, vous pouvez enfoncer votre doigt d'environ 2cm de profondeur.  Mais il est parfois difficile d'évaluer si le sol est humide avec les doigts, surtout s'il fait froid. Utilisation de la méthode des baguettes

Comment arroser un bonsaï ?

Lors de l'arrosage de votre bonsaï, la meilleure technique suit une vieille pratique japonaise. Cette méthode consiste à simuler les pluies naturelles, en trempant le sol jusqu'à ce que l'eau s'écoule des trous de drainage du pot. Laissez l'eau tremper le sol pendant 15 à 20 minutes. Après quoi, le sol sera de nouveau trempé jusqu'à ce que l'eau s'écoule à nouveau des trous de drainage.

Vous pouvez vaporiser le feuillage de votre bonsaï pour garder les feuilles exemptes de poussière et pour garder les trous de respiration des feuilles ouvertes. L'arrosage naturel par la pluie est bon pour vos bonsaïs. Cependant, il se peut qu'il ne soit pas suffisant et vous devrez donc arroser même s'il pleut. Le plus souvent, la pluie n'imbibera que la couche supérieure du sol, c'est pourquoi vous devrez quand même vérifier le niveau d'humidité du sol pour savoir si votre bonsaï a besoin de plus d'eau.

Si vous avez une petite collection de bonsaïs, vous pouvez utiliser un petit arrosoir. Ceci est suffisant pour arroser le sol en profondeur sans le déplacer. Si vous voulez utiliser un tuyau d'arrosage, il suffit de le régler à basse pression ou en brouillard.

Systèmes d'irrigation goutte à goutte

Vous pouvez également arroser vos bonsaïs à l'aide d'un système d'irrigation goutte à goutte. Vous pouvez utiliser un système de goutte à goutte automatique avec une minuterie.

Arrosage des bonsaïs par immersion

L'arrosage des bonsaïs par immersion est possible.  Si votre bonsaï est complètement desséché, cela peut être une solution rapide, mais ce n'est pas toujours une bonne idée. Une immersion fréquente dans l'eau peut endommager les racines.

Si jamais vous trouvez qu'il est nécessaire de tremper régulièrement votre bonsaï parce que l'eau n'est pas bien absorbée, il se peut que votre bonsaï ait besoin d'être rempoté.

Bien arroser Ses bonsaïs :

Étape 1 : Vérifiez l'humidité du sol à l'aide d'un humidimètre. Vous pouvez aussi utiliser la méthode des doigts.

Étape 2 : Préparez les choses dont vous avez besoin (bidon d'eau, tuyau d'arrosage et eau pour vos bonsaïs).

Étape 3 : Arrosez votre bonsaï par le haut à l'aide d'un boyau d'arrosage avec une buse fine pour éviter d'emporter le sol. Il suffit de continuer à arroser jusqu'à ce que l'eau sorte des trous de drainage du pot. Arrosez bien vos bonsaïs jusqu'à ce que tout le système racinaire soit mouillé.

Étape 4 : Arrosez de nouveau vos bonsaïs après quelques minutes de repos.

Arrosez vos bonsaïs avec de l'eau du robinet. Si vous avez une eau du robinet dure, il est utile de les arroser de temps en temps avec de l'eau de pluie.  Si un vendeur de bonsaï recommande l'arrosage par immersion, vous pouvez soupçonner que c'est parce que le bonsaï est planté dans un sol pauvre, ce qui rend l'arrosage difficile. Le bonsaï sera faible, poussera lentement et peut avoir des problèmes de racines.