Le palmier : Plantation, Exposition, Entretien

Les palmiers sont parfaits pour ajouter une touche tropicale à votre jardin. Mais vous devrez l’entretenir pour favoriser leurs croissances et les garder de très nombreuse année. Il existe de nombreuses espèces de palmiers ayant chacune des besoins spécifiques. Pour vous faciliter la vie, nous vous recommandons de choisir une espèce de palmier adapté à vos conditions climatiques.

Choix de l’exposition des palmiers :

Les palmiers peuvent être difficiles lorsqu'il s'agit de la lumière. Connaître les préférences de votre arbre est la clé. Si une espèce de palmier préfère le soleil, la planter à l'ombre aura pour résultat une plante faible qui a un tronc épais et des feuilles allongées qui n'atteignent pas le soleil. Et si votre palmier aime l'ombre et que vous le plantez à la lumière directe du soleil, ses feuilles brûleront et bruniront jusqu'à leur mort.

Les palmiers résistent -ils au froid ?

Les palmiers proviennent de différentes zones climatiques. Certaines espèces proviennent d'endroits chauds toute l'année. Les plages de températures les plus adaptées varient de 35°C de jour à 25°C la nuit. Dans les régions montagneuses, les palmiers peuvent supporter des températures de l’ordre de 10 degrés. Certaines espèces peuvent occasionnellement résister à neige, tandis que d'autres bravent des températures supérieures à 60 degrés.

Il s'agit simplement de savoir ce que votre arbre peut tolérer, surtout la nuit. Certains tolèrent une large gamme de températures, d'autres non. La prise en compte des températures que votre région connaît toute l'année aidera à déterminer quelles espèces de palmiers pousseront le mieux.

Ou planter un palmier ?

Le sol sous votre palmier est aussi important pour sa santé que le soleil. Et pour les palmiers, assurez-vous d'avoir le bon type de sol. De nombreuses espèces se débrouillent bien dans les sols acides ou alcalins ; d'autres sont un peu difficiles lorsqu'il s'agit de sols. Il y a un conseil général pour les palmiers : Assurez-vous que le sol est bien drainé.

Les besoins en eau :  Faut-il les arroser ?

Certains palmiers nécessitent un arrosage une fois par mois d’autre une fois par semaine, tandis que d'autres ont besoin d’un apport en eau tous les jours. Si vous mélangez les palmiers, assurez-vous de les regrouper selon leur besoin, sinon vous pourriez mettre en péril une plante pendant qu'une autre prospère.

Comment planter un palmier ?

Dans les régions froides, plantez des palmiers au printemps, lorsque la menace du gel est passée. Évitez de planter des palmiers pendant les saisons sèches ; les jeunes palmiers sont plus sensibles aux dommages causés par les variations climatiques. Lorsque vous êtes prêt à planter votre palmier, creusez un trou au moins deux fois plus large que le diamètre de la motte, et ne creusez pas un trou plus profond que la motte de racine.

Soyez prudent lorsque vous manipulez votre nouveau palmier. Le cœur est la partie délicate à partir de laquelle les feuilles poussent, et s’il se brise, votre arbre pourrait dépérir ou même mourir. Manipulez la motte de racines avec précaution lorsque vous la retirez du conteneur. Une fois que le palmier est sorti du pot, niveler le trou pour que le fond de son tronc soit au même niveau que le sol de la cour. Ensuite, remblayez-le avec de la terre meuble pour favoriser la croissance des racines.

Contreventement de votre palmier

Parce qu'un palmier cultivé au champ a souvent une motte de racines plus petite qu'une plante cultivée en conteneur, il est plus lourd au sommet et susceptible de basculer en cas de vents violents. Pour éviter cela, soutenez votre arbre jusqu'à ce qu’il ait rétabli suffisamment de racines pour rester ancrée.

Pour commencer, prenez trois ou quatre entretoises de bois et placez-les autour du palmier. Faites-les assez longues et placez leurs extrémités inférieures assez loin du palmier pour permettre un soutien efficace en cas de vents forts.

Comment entretenir un palmier ?

Laisser deux à quatre semaines à votre palmier pour qu'il s'acclimate à votre jardin avant de mettre de l’engrais. Une fois qu'il est établi, utilisez un engrais comprenant d'azote, phosphore, potassium et magnésium. Fertilisez quatre fois par an.

De plus, arroser le fréquemment pour aider les racines à se former. Si vous replantez un palmier de plein champ, il va falloir l'arroser davantage puisque les racines de cet arbre ont été coupées. Une trop grande quantité d'eau peut freiner la croissance des racines, ce qui retarde la progression du palmier. L'arrosage trois ou quatre fois par semaine est suffisant pour la plupart des espèces, à l'exception des palmiers qui aiment l’eau et qui auront besoin d'un arrosage plus fréquent. Si les feuilles inférieures d'un palmier deviennent jaunes et brunes, cela est un signe qu'il a besoin de plus d'eau. Cependant, attention au drainage, car trop d'eau peut provoquer la pourriture des racines.

Si votre sol se draine bien, utilisez du paillis pour retenir l'humidité et empêcher les mauvaises herbes de pousser. Lorsque le paillis se décompose, il enrichit le sol autour du palmier. Attention car l'accumulation excessive de paillis, peut causer la pourriture et favoriser les maladies fongiques.

Soyez prudent avec les produits de lutte contre les mauvaises herbes. Certaines espèces de palmiers sont sensibles aux herbicides. Le palmier peut être endommagé si l'herbicide entre en contact avec des tiges vertes, du feuillage ou des racines exposées.

Comment élaguer un palmier ?

L'élagage des palmiers est simple : Enlever les feuilles mortes et les vieilles branches. Assurez-vous qu'il n'y ait plus de vert sur la feuille. Quel que soit l'outil de taille que vous choisissez, traitez-le avec de l'alcool à friction ou du peroxyde d'hydrogène entre deux tailles de palmiers différents, ce qui aide à prévenir la propagation des maladies d'une plante à l'autre.

Lorsque vous enlevez une feuille, coupez-la aussi près du tronc que possible. Le reste de la base des feuilles finit par tomber, mais cela peut prendre plusieurs années. Et si vous essayez de l'enlever avant qu'il ne soit prêt à tomber, vous pouvez laisser une cicatrice sur le tronc.

Protéger un palmier du froid de l’hiver

Certains palmiers peuvent supporter des températures très froides pendant de courtes périodes, tandis que d'autres sont endommagés lorsque les températures atteignent 10 degrés. Si vous avez un palmier sensible au froid, plantez-le dans un endroit chaud, comme dans une cour abritée. Cela le protégera du froid des vents d'hiver. Vous pouvez aussi choisi des palmiers en pot que vous rentrerez à l'intérieur avant l'arrivée des températures glaciales. Si vous ne pouvez pas le déplacer, couvrez votre arbre avec une couverture adaptée pour emprisonner la chaleur.